giovedì 7 maggio 2009

Argot: dada

Autrefois, du temps des voitures à cheval, les cochers criaient "dia dia !" pour faire avancer leur monture, ce que les jeunes enfants s'empressaient de répéter "da da !". C'est de là qu'on a commencé à appeler un cheval un "dada". D'ailleurs, tous les enfants ont un jour ou l'autre eu un jouet représentant un cheval et qui les amusait beaucoup. Puis, par extension, le "dada" a ensuite désigné un hobbie, une passion. Dans cette expression, le "dada" est le sujet de conversation, et la personne qui l'enfourche est bien sûr la personne qui parle. "Enfourcher son dada" signifie que l'on revient à son sujet de conversation favori
Posta un commento